schoolab

"Ce que vous proposez doit faire écho avec ce que vous êtes réellement."

Diane Taieb, SchooLab.

L'équipe de CRÉART'UP a rencontré Diane Taieb, de SchooLab. Découvrez sans plus attendre ses confidences sur son parcours, son rôle au sein de SchooLab et ses précieux conseils...

Bonjour Diane, peux-tu partager avec nous tes expériences avant Schoolab?

Je suis diplômée de l'ESSEC depuis 2011. Je me suis pas mal cherchée pendant mes études car le plus important pour moi était de trouver un métier qui me passionne, réaliser mes rêves et avoir un impact positif sur la société. Et je me sentis parfois frustrée, car j'avais l'impression qu'on nous poussait à tous suivre une voie "classique". J'ai donc testé plein de pistes pour comprendre celle qui me correspondait le mieux: j'ai fait du marketing, de la finance, de l'innovation sociale, j'ai travaillé dans des grands groupes et des petites associations. J'ai vécu en Inde, au Brésil, en Thaïlande.

A la sortie de mes études, j'ai décidé de partir en Asie, travailler à l'O.N.U., en tant que consultante pour le gouvernement du Cambodge. J'y ai passé deux ans avant de revenir en France. J'ai alors rejoint une fondation qui finance et accompagne des entreprises sociales et associations qui interviennent dans l'éducation et l'insertion des jeunes en difficulté. Sur le papier c'était très intéressant, mais la réalité de mon quotidien ne me passionnait pas plus que ça.

Je me suis donc rapprochée de l'écosystème des startups, que j'ai trouvais dynamique et intéressant. J'aimais particulièrement le fait que les entrepreneurs soient des personnes qui souhaitent créer le monde tel qu'elles le souhaitent. J'ai retrouvé dans ce milieu les trois fondateurs d'un programme académique que j'avais suivi en tant qu'étudiante (www.creationdunproduitinnovant.com). j'avais adoré ces trois personnes. Entre temps, ils avaient fondé Schoolab et ils m'ont proposé de les rejoindre.

Concrètement, que fais tu au sein de SchooLab? 

A mon arrivée au sein de SchooLab, j'ai touché à pas mal de sujets: notamment du commercial, du marketing, et la méthodologie d'innovation (design thinking, lean startup). En côtoyant de près les étudiants qui participaient aux programmes de SchooLab, je me suis rendue compte qu'il y avait un vrai besoin pour les jeunes entrepreneurs d'être accompagnés au démarrage de leur entreprise, afin de les aider à éviter des erreurs classiques. La plupart des accélérateurs accompagnent des entreprises qui ont déjà de l'attraction. Or en amont, il n'existe presque rien alors que le besoin est énorme. C'est un besoin que j'ai tout de suite ciblé, je voulais aider les jeunes entrepreneurs à faire de leurs idées, des innovations. J'ai donc créé "starter". C'est un dispositif qui apporte un coup de boost à des jeunes entrepreneurs issus de toutes formations et aux projets très différents. Starter propose un co-working et un accompagnement de six mois, grâce à une communauté de plus de cinquante mentors et experts, ainsi qu'un suivi au quotidien.

Qu'est-ce qui vous a attiré dans CRÉART'UP?

Ce que j'aime dans ce dispositif, c'est qu'il aide les étudiants de tous horizons, et qu'il met l'accent sur des parcours atypiques et des projets complètement différents. C'est aussi l'une des missions du SchooLab! Nous avons notamment lancé l'année dernière une jeune créatrice de bijoux, ou encore une jeune créatrice de turbans prêt à poser. Il nous a semblé évident que nous voulions nous associer à ce beau projet.

Qu'est-ce que tu pourrais apporter aux étudiants qui vont participer à CRÉART'UP?

Mon quotidien est d'aider des entrepreneurs à passer d'une idée à une entreprise qui fonctionne. Je pourrais donc aider les étudiants de CRÉART'UP à se poser les bonnes questions. 

Parallèlement, à titre personnel, j'ai pratiqué le théâtre, la danse et le dessin. La mise en place de projet culturel et artistique me parle beaucoup, je pense que je pourrais aussi avoir un regard avisé sur les propositions des étudiants.

Pour terminer, as-tu des conseils pour les porteurs de projet?

  1. Tentez votre chance, vous n'avez rien à perdre!
  2. Soyez précis, concis et inspirant! 
  3. Ce que vous proposez doit faire écho avec ce que vous êtes réellement.
  4. Pour convaincre le jury; vous devez être vous même et nous donner envie de travailler avec vous...