moovjee-blc

 "Créer une entreprise, c’est une voie royale pour allier vie professionnelle et passion !"

Bénédicte Sanson, Moovjee.

Bénédicte Sanson de Moovjee, a accepté de se confier à l’équipe de CRÉART’UP.

Bonjour Bénédicte, Pouvez-vous nous présenter votre parcours avant d’arriver au moovjee 

Tout d’abord, j’ai fait des études à Toulouse. Lors de ma dernière année, il y avait une spécialité « entrepreneuriat ». Même si  j’en mourrais d’envie et que mon entourage m’encourageais à le faire, je ne comprenais pas bien ces étudiants qui avaient l’audace de créer leur propre boîte dès la fin de l’école, je me disais « qui je suis, moi, pour créer ma boîte sans aucune expérience ? Je ne serais jamais crédible ». Pour mes premières expériences professionnelles,  je me suis orientée vers le salariat, mais par choix, dans des petites et moyennes entreprises (P.M.E.) ; car j’avais besoin de voir le résultat de mon travail, de ne pas être noyée dans une grosse machine.

Après dix années d’expériences très enrichissantes mais ou malgré tout ce qu’on dit sur  la « sécurité du salariat », je ne me suis jamais sentie sereine quant à la pérennité de mon emploi, soumise à des changements d’orientation parfois incompréhensibles. J’ai enfin eu le courage de créer ma propre boite. J’avais envie d’être en accord avec mes convictions, je voulais être maître de mon destin.

Je me suis d’abord associé dans une première entreprise en étant très minoritaire, puis j’en suis partie pour créer le projet que j’avais en moi. Et même si après quatre ans de fort développement la crise de 2008 a mis un coup d’arrêt et ‘a conduit à une liquidation judiciaire, jamais je n’ai regretté ce choix ni ne me suis sentie en difficulté dans mon employabilité. Bien au contraire ! J’ai rebondi très raidement grâce au réseau que je m’étais créée en tant qu’entrepreneuses.

En effet, dès la fin 2008, Dominique Restino e propose de monter avec lui le Moovjee, donc je suis aujourd’hui co fondatrice et Délégué Générale.

Pourquoi l’avoir créé ensemble ? Parce que nous sommes complémentaires et que nous partageons les mêmes convictions : Pour nous, la première richesse naturelle d’un pays réside dans sa jeunesse ; pour un pays au cœur du monde, il faut une jeunesse qui construit son avenir. Enfin, nous pensons que chaque jeune doit pouvoir choisir l’entrepreneuriat comme première vie professionnelle, quel que soit son niveau d’étude et le secteur d’activité dans lequel il souhaite se lancer. Le Moovjee a donc pour mission de rendre accessible l’entrepreneuriat à tous les jeunes et les étudiants souhaitant faire ce choix pour leur avenir.


Qu’est ce que le Moovjee propose aux jeunes entrepreneurs ?

Nous accompagnons les jeunes qui ont créé leur entreprise dans un programme de mentorat. Ces mentors sont des bénévoles qui partagent leurs expériences avec les jeunes entrepreneurs débutant. Il s’agit d’un partage d’expérience, et par le questionnement, l’entrepreneur expérimenté amène son mentoré à ouvrir le champ des possibles.

Le mentor n’apporte aucune réponse, il aide l’autre à se poser les bonnes questions, à se construire en tant qu’entrepreneur. Le mentorat est un accompagnement au développement du savoir être de l’entrepreneur pour le développement de l’entreprise.

Nous avons également des experts qui  organisent des séquences de conseils afin d’apporter des réponses techniques quand celles-ci font défaut et que cela devient très pénalisants pour le développement de l’entreprise.

Enfin, nous créons une communauté d’entrepreneurs qui créent des liens d’entraides entre eux, et nous développons des partenariats avec les médias afin d’offrir une grande visibilité à cette communauté !

Notre but est vraiment de promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes au niveau national. En 2013, nous avons obtenu un entretien avec le Président de la République, afin de le sensibiliser aux besoins des jeunes entrepreneurs. Un des sujets de cette rencontre a été le « statut étudiant entrepreneur » qui a vu le jour depuis.

Nous avons également un concours annuel, national et généraliste car il faut mettre en avant les jeunes qui créent de belles entreprises ! Il faut leur faire confiance. Nous organisons notre cérémonie de remise de prix ou nous réunissons chaque année plus d’un millier de personnes, dans des hauts lieux de la capitale comme Les planches !, Bobino, Le Trianon, ou encore La Machine du Moulin Rouge.

 

Vous êtes co-auteur de l’ouvrage Jeunes, créez votre entreprise ! paru aux Editions Dunod- Septembre 2015, quel message avez-vous voulu faire passer dans ce livre ? Pourquoi  est ce important pour vous que les jeunes se lancent activement dans la création au sens large du terme ?

Il est capital que les jeunes sachent que créer une entreprise ne se fait pas en claquant des doigts, qu’il est légitime d’avoir des inquiétudes mais qu’il existe un grand nombre de possibilité pour se tester puis avancer dans le cheminement vers la création en recevant tout au long du parcous les bons soutiens.C’est ce que nous appelons la chaine de l’accompagnement . Tout un écosystème très actif existe en France pour tous les profils d’entrepreneurs. Le livre est un ensemble d’information et de témoignages à partager avec toute la communauté.

 

Pourquoi CRÉART’UP ?

Beaucoup de jeunes sont dans la tendance de ce dispositif. Avant, on leur disait que le secteur culturel était bouché, aujourd’hui, ils ont l’opportunité de créer une entreprise ! C’est une voix royale pour allier vie professionnelle et passion !

Les étudiants peuvent enrichir la création actuelle , c’est une opportunité pour les projets qui ont le vent en poupe.

CRÉART’UP met en évidence cette possibilité de créer dans la culture.


Qu’est ce que Moovjee  pourrait apporter aux étudiants ?

Moovjee confronte la culture et les autres secteurs d’activités par la richesse de sa communauté. Cela permettra à tous de croiser leurs pratiques et d’être encore plus créatifs en appliquant dans le monde de la culture des réflexes entrepreneuriaux. Et inversement ! Les entreprises plus classiques apprennent également énormément au contact de ces entreprises culturelles. Moovjee permettra aux  projets des étudiants de grandir doublement.

Accueillir, ça fait grandir l’ensemble de la communauté.

Nous proposerons aux projets retenus un programme de mentorat, une intégration dans la communauté, et une visibilité grâce à nos partenariats avec les médias.


Un message pour les étudiants ?

Osez, c’est à la portée de tous, mais il faut se donner les moyens de ses ambitions. Créer, ce n’est pas plus difficile que d’être à la merci d’une entreprise qui change de bord et malmène nos convictions.

Devenez maître de votre destin !